Sélectionner une page

Le persona, on le dit et on le répète : il est la clef pour te permettre de vendre. Il ne sert à rien de partir tête baissée sans le connaître, tu ne gagneras qu’une belle bosse à foncer dans un mur !

Donc pour tout savoir sur son persona, il y a bien sûr la technique de base qui te permet de le définir. Mais ça ne suffit pas toujours, on manque parfois d’éléments ou bien on a besoin d’en apprendre plus sur lui pour utiliser les bons mots, les bonnes expressions et surtout le bon comportement à adopter.

Voyons comment tu peux te dissimuler dans la masse et apprendre beaucoup plus que prévu sur ton persona.

 

 

🙍🏻‍♂️ Les prises de contact

 

Tu reçois certainement des demandes concernant ton métier, tes prestations que ce soit par e-mail ou via les réseaux sociaux. Généralement, les personnes arrivent toujours avec une demande bien précise et il est impossible de les faire changer d’avis.

Pourtant, plutôt que de leur répondre immédiatement et leur donner ce qu’ils sont venus chercher, pourquoi ne poserais-tu pas quelques questions ?

Ces questions quelles sont-elles ? Parce que, oui, elles sont déjà définies. On ne lance pas n’importe comment dans une étude de spécimen 😚

La première, et certainement la plus importante, c’est de savoir quel est l’objectif de ton prospect. Pourquoi est-ce qu’il te contacte réellement ? J’insiste sur le réellement, car la première réponse ne sera jamais la bonne.

Par exemple : J’ai besoin d’aide pour créer un blog professionnel. Pourquoi ? Parce que je veux me positionner sur les mots-clés de mes concurrents.

D’accord. Mais les véritables motivations à cette envie d’être présent sur les mots-clés de ses concurrents, quelles sont-elles ? Cela va certainement être de trouver de nouveaux clients. Mais pourquoi ? Pourquoi ont-ils besoin de nouveaux clients, dans quelle mesure, dans quel objectif à grande échelle ?

L’idée, c’est de les amener à nous en dire plus sur ce qui les dérange actuellement. Est-ce une baisse d’activité immédiate et qu’ils ont besoin d’être rassurés rapidement ? Est-ce parce qu’ils se posent des questions sur leur marché ou que l’activité n’a jamais décollé ?

Non seulement c’est un excellent moyen de travailler sur sa relation client, mais surtout il n’existe rien de mieux pour connaître les failles, les doutes, les problèmes et le vocabulaire de ton audience.

 Fais-le parler quand ils viennent te poser des questions, tu en tireras un nombre d’informations incalculable.

 

🙍🏻‍♂️ Les groupes Facebook

 Tu ne reçois pas encore de demande de ta communauté ? Ou tu n’as peut-être même pas encore de communauté ?

Ce n’est pas un souci, tu vas pouvoir réfléchir à ton client idéal et aller glaner des informations dans le ou les groupes Facebook qui lui ressemblent. À toi d’aller te présenter, présenter ton projet, discuter avec des personnes ressemblant à ton client cible pour connaître ses besoins, ses questions, ses doutes.

C’est un peu un travail d’enquêteur qui démarre et qui peut paraître très long, mais c’est finalement l’astuce qui te permettra de démarrer ton activité beaucoup plus vite que prévu.

D’autant que si tu passes du temps à discuter avec des personnes de ta cible avant de lancer ton business, il y a de fortes chances que tu les gardes dans ton réseau par la suite et qu’ils deviennent tes clients.

Ce n’est donc pas du temps de perdu DU TOUT ! C’est limite le meilleur investissement en temps que tu peux faire au démarrage de ton activité.

🙍🏻‍♂️ Le questionnaire !

 La méthode rapide, mais aussi plus coûteuse est de passer par un questionnaire à diffuser aux personnes ayant les mêmes centres d’intérêt que ton persona.

Pour cela, il te suffit de créer un questionnaire sympa : ni trop long, ni trop court. De bien veiller dans la tournure de tes questions à ce que les personnes répondent ce qu’elles pensent et non ce qu’elles pensent devoir répondre (est-ce que c’est très clair ?)

Pour ça, il ne te suffit pas de créer 5 questions en deux-deux. Il te faut prendre le temps de la réflexion et tester auprès des personnes de ton entourage pour voir si les questions sont suffisamment pertinentes.  

Ensuite, rien de plus simple : tu construis ton audience grâce à Facebook Insight et tu injectes un budget publicité pour que ton questionnaire soit répondu par un maximum de personnes.

 Bien sûr, 10 € ne suffira pas ! C’est un budget de minimum 200 € à prévoir pour espérer avoir beaucoup de réponses. Mais lorsque tu compares le coût de ton temps et ces 200 €, crois-tu réellement qu’il y a une si grande différence ?

🙍🏻‍♂️ L’infiltration, ni vu ni connu

 Tu as déjà pensé à te déplacer dans les réunions, les soirées afterwork, les retraites de yoga ou que sais-je de ta cible ? Je veux dire par là : savoir quels sont les événements auxquels ta cible se

déplace, et t’y trouver pour écouter, étudier et donc être au plus de ton persona.

 L’idée n’est absolument pas de placer tes cartes de visite. On est là pour apprendre, pour étudier et repartir avec une connaissance pointue de ton client idéal. Pour ça, si tu démarres par une démarche commerciale, autant dire que les personnes vont se fermer comme des huîtres (et tu ferais pareil).

Donc on se la joue fine, et on écoute. On laisse traîner ses oreilles et on intègre les conversations qui pourraient être intéressantes pour toi.

Donc maintenant à toi de jouer : quel va être la ou les astuces que tu vas pouvoir appliquer dès maintenant ?

 Je te le rappelle, l’étude de ton persona est finalement l’élément central qui te permet d’avoir une communication de choc. Ton Copywriting, ton branding et ta démarcation face à la concurrence passent par une connaissance ardue de ton cœur de cible.

 Donc, hop hop hop ! Au boulot 💪🏻

Pour aller plus loin,

Trouve comment mettre en place ta stratégie digitale qui te permettra de vivre de ton activité en 2019.

👉🏻 Une formation avec les différents plans d’actions à appliquer.

4-astuces-pour-tout-savoir-sur-son-persona-emilie-mahaux