Sélectionner une page

L’entrepreneuriat au féminin qui se développe de jour en jour. Cette différence entre les femmes entrepreneures et les hommes ne se traduit pas par une capacité à mieux entreprendre ou non. Il s’agit surtout d’une différence au niveau de la manière d’entreprendre ! Focus sur une nouvelle vague d’entrepreneuriat : le branding féminin.

L’entrepreneuriat au féminin, le nouvel eldorado

C’est un sujet qui porte à débat, et c’est pour cette raison que vous ne me verrez pas parler d’entrepreneuriat féminin, mais plutôt d’entrepreneuriat AU féminin.  

A mon sens, il est important d’apporter cet élément distinctif pour ne pas sous-entendre une meilleure capacité d’entreprendre de l’un des genres. Cependant, il existe un entrepreneuriat AU féminin, car nous n’entreprenons pas de la même manière.

Si nous nous sommes battus pendant des siècles pour obtenir une égalité des droits, celle-ci demande encore à être améliorée et surtout à entrer dans les mœurs. Pourtant, ce n’est pas la raison pour laquelle les femmes auraient plus de mérite ou nécessiteraient les félicitations pour avoir osé l’aventure.

Je suis d’avis que les femmes méritent le respect, car elles créent, chaque jour un peu plus, une manière d’entreprendre qui leur correspond. Loin de moi l’idée de partir dans des discours féministes, mais la communication féminine se veut différente et beaucoup plus empathique — même sur internet. 

Le branding féminin : la force de l’émotionnel

Le pivot de l’entrepreneuriat au féminin se situe à cet endroit : dans le fait d’assumer une communication féminine, qui nous ressemble. On ne parle pas d’installer du rose partout, d’être la copie parfaite de la femme d’intérieur et de la mère au foyer.

Non, justement ! Le branding féminin permet de présenter les femmes telles qu’elles sont aujourd’hui : des femmes fortes et pleines de pouvoir.

Les femmes entrepreneures ont toutes un point commun : elles n’ont jamais cherché à être quelqu’un d’autre, elles n’ont jamais cherché à ressembler à ce que l’on voudrait qu’elles soient. Au contraire, ce sont des femmes qui défendent leurs opinions et leur positionnement pour faire avancer la société dans laquelle nous vivons.

L’entrepreneuriat au féminin bouscule les codes qui sont si bien installés. C’est d’ailleurs toute la force de ces nouvelles activités qui se lancent pour résoudre des problématiques de femmes :

  • Des solutions alternatives pour notre vie intime 
  • Des projets cosmétiques et de prêt-à-porter pour nous aider à assumer la femme qui sommeille en nous
  • Des aides pour nous donner toutes les billes pour atteindre nos rêves selon nos valeurs

Ce ne sont plus de simples discours qui vivotent parmi les débats. Ce sont des centaines d’actes qui prouvent qu’un branding féminin et un véritable entrepreneuriat au féminin sont en train d’éclore

Le branding féminin : une force de frappe exceptionnelle

Et des exemples de femmes entrepreneures aux projets qui explosent, il en existe des tonnes. 

Je pense notamment à FEMPO, le numéro un des culottes menstruelles en France, fondée par Claudette et Fanny. Cette marque est l’image même que les femmes d’aujourd’hui souhaitent reprendre le pouvoir sur ce qui nous a été inculqué depuis des années. Nous cherchons des alternatives à notre contraception pour ne plus risquer des cancers, des alternatives à notre protection périodique pour ne plus risquer le syndrome du choc toxique ainsi que des alternatives pour exprimer notre féminité.

Nous sommes sur une véritable ère de la liberté de la femme. Les symboles sont nombreux, comme la marque Titsup qui – partant d’une volonté d’assumer le tee-shirt sans soutien gorge – est devenue l’une des marques phares des femmes qui s’assument au naturel. 

Mais surtout, l’entrepreneuriat au féminin questionne, car nous restons des femmes, avec des aspirations fortes. Alors, notre émancipation demande d’être présente sur tous les fronts : 

  • Vie professionnelle
  • Vie de famille
  • Mais surtout vie de femme  !

Et la puissance de frappe, ainsi que les nombreux sujets qui naissent de cette thématique, vient certainement de ce savoureux mélange entre la famille d’hier et la femme d’aujourd’hui. On ne renie pas nos envies de femmes, on les associe à nos envies d’entrepreneures. 

Moi, je vous le dis, ce n’est que le début et j’ai hâte de participer à cet engouement.  

l-entrepreneuriat-au-fminin-la-force-d-un-branding-fminin-assum-emilie-mahaux