Sélectionner une page

S’il existe bien une chose qui reste un mystère complet pour une grande majorité d’entrepreneurs, c’est le référencement naturel. On ne comprend pas pourquoi il est nécessaire, et encore moins comment le mettre en place.

Pourtant, tout le monde le sait : sans le SEO notre article ne parviendra jamais à nos lecteurs. Mais alors comment créer sa stratégie de mots-clés ? Qu’on se le dise, c’est un sacré brouillard. Mais coup de chance, aujourd’hui je te donne toutes mes astuces pour le faire et gratuitement !

Quelles sont les étapes d’une stratégie SEO ? 

Pour beaucoup, le SEO s’arrête à une étape : mettre les balises dans le corps de chaque article, sans trop savoir pourquoi ni comment, mais puisque c’est ainsi… 🙂 

Pourtant, afin de mettre en place une véritable stratégie SEO, il est nécessaire de travailler étape par étape. 

  1. Créer sa stratégie de mots-clés
  2. Rédiger et optimiser son contenu
  3. Travailler son maillage interne
  4. Etudier les retombées

Et dans les faits…

La première est donc de définir une stratégie de mots-clés afin de connaître : les sujets à traiter, mais surtout les thématiques à faire remonter dans les moteurs de recherche en fonction des quantités de recherche et de concurrence. Laissez-moi deviner ? C’est rare que vous le fassiez n’est-ce pas ? 😉

Il vient ensuite la phase de rédaction et d’optimisation au cours de laquelle on ne s’arrête pas à la simple intégration de balise Title, Hn et meta description. Ce que l’on souhaite c’est avant tout apporter quelque chose de plus à son lecteur et par conséquent étudier les sujets déjà traités afin d’être en mesure d’aller plus loin.

Ne l’oublions pas, l’objectif du référencement naturel est certes de plaire à Google, mais le plus important pour lui plaire est de convaincre son audience. Il est donc primordial de travailler son titre et les informations partagées afin de faire la différence au moment du clic : pour finalement donner envie à son lecteur de découvrir plus de contenus.

Et pour découvrir plus de contenu, que serait une stratégie de référencement naturel sans stratégie de liens entrants et de liens sortants (autrement dit de liens qui dirige vers votre site web, et des liens qui dirige vers des sites extérieurs). Ils permettent au lecteur de passer d’article en article en fonction de son point d’arrivée et surtout de montrer à Google que vous êtes capable de traiter bon nombre de sujets tout corrélés les uns aux autres. Cette partie est finalement une sorte de travail de valeur perçue que vous effectuez auprès de l’algorithme.

Enfin, la dernière étape est bien trop souvent oubliée. Il s’agit de l’étude statistique et des retours qu’apporte la stratégie SEO dans sa globalité. On oublie bien souvent qu’une stratégie SEO met 6 mois à 12 mois afin de commencer à être effective. Pourtant, pour que celle-ci apporte véritablement des résultats il convient de se pencher régulièrement sur l’évolution de ses mots-clés et de son trafic, afin d’être en mesure de « surfer sur la vague » et travailler les mots-clés qui en ont besoin.

Maintenant que l’on est clair concernant la stratégie globale de référencement naturel, nous allons voir ensemble d’un peu plus près la stratégie de mots-clés.

Mais alors, comment mettre en place une stratégie de mots-clés ? 

Moi la première, j’ai pendant longtemps imaginé qu’il existait des outils dont personne ne nous parle. Que finalement, cette fameuse stratégie de mots-clés est une sorte de Graal que seuls les référenceur connaissent et que tous les autres entrepreneurs bidouillent pour s’en sortir.

Et ne mentez pas, je suis certaine que vous aussi ! 😉 

Pourtant, il est possible de mettre en place sa stratégie de mots-clés sans moyens, et avec des outils accessibles à tous. Ces outils, quels sont-ils ?

Vraiment, vous allez être surpris.

Google.

Une stratégie de mots-clés est finalement une étude de ce que votre audience serait en mesure de rechercher comme thématique et comme mots-clés de longue traîne. Pour cela, cette étude se définit en trois étapes : 

  • Une réflexion autour de votre thématique de tous les mots qu’utilise votre audience
  • Une recherche approfondie durant de longues heures sur les questions posées sur Google
  • Une étudie statistiques du nombre de recherches mensuelles et de la concurrence de ces mots-clés

Les mots qu’utilise notre propre cible

Pour vous prendre un exemple : 

Vous vendez des serviettes hygiéniques lavables. Dans le jargon, on appelle bien souvent ça des SHL afin d’éviter de passer de longues heures à écrire s-e-r-v-i-e-t-t-e h-y-g-i-e-n-i-q-u-e l-a-v-a-b-l-e (et franchement, ça se comprend).

Pourtant, votre cœur de cible sont des personnes cherchant à se tourner vers le naturel, mais sans véritablement s’y connaître. Il s’agit de femmes qui souhaitent trouver une alternative à leurs protections hygiéniques de supermarchés sans trop savoir vers quoi se tourner.

Eh bien, c’est sans surprise que l’on n’utilisera JAMAIS le raccourci SHL dans sa stratégie de mots-clés. Si c’est le cas, on s’adressera plutôt à des personnes déjà bien informées concernant ces nouvelles protections lavables et peut-être même à des artisans réalisant déjà ce travail.

C’est d’ailleurs le travail que réalise Dans ma culotte en utilisant l’expression « Serviettes hygiéniques lavables » dans la grande majorité de ses articles pour que ce mots-clés puisse comme leur 4ème mot-clé organique qui leur apporte plus de 5 000 visites mensuelle grâce à un positionnement sur la première page des résultats de recherche.

Et d’ailleurs, s’il avait réalisé un article « Comment nettoyer sa SHL ? » il paraît clair que les résultats n’auraient pas été aussi bon. Ils auraient même catastrophique car le mot-clé SHL possède de très bon résultat en Australie – pour une toute autre thématique.

Vous l’aurez compris, au moment de la phase de réflexion il est important de se poser la question : 

  • Quels sont les termes que pourraient utiliser mes futures clientes pour tomber sur mes articles ? 

Et si vous avez des doutes, il vous suffit de rentrer directement en contact avec elles. Vous ne pourrez pas vous tromper de cette manière ! 

Étude terrain — Phase 1 : les recherches sur Google

Passons maintenant à la seconde phase. La phase la plus intéressante finalement : celle de savoir quelles sont les véritables recherches effectuées sur Google. Pour cela, on se rend sur le moteur de recherche et on commence à taper les différents mots-clés que l’on a déjà travaillés. 

L’objectif : avoir une vision plus claire des termes utilisés, des termes recherches et surtout des mots-clés de longue traîne sur lesquels vous pourriez vous positionner. Car oui, le référencement naturel ce n’est pas simple, la concurrence y est rude et par conséquent il faut bien souvent utiliser des chemins détournés pour être en mesure de remonter en première page de résultat. 

Définissez votre longue, très longue liste de mots-clés potentiels, de recherche associées et passons à la dernière étape de votre stratégie de mots-clés

Étude terrain — Phase 2 : Les statistiques de ces mots-clés

Passons maintenant à la dernière partie. Celle-ci a pour but de savoir s’il est intéressant ou non de se positionner sur ce mot-clé et donc de savoir si un article ou plusieurs articles seront nécessaires pour se positionner dessus.

Pour cela, il va être nécessaire de connaître 2 composantes : le nombre de recherches et la concurrence de celui-ci. Vous allez pouvoir vous munir de votre compte Google Adwords et d’Ubbersuggest pour passer au crible chacun de vos mots-clés afin d’être en mesure de connaître votre stratégie SEO.

Selon le volume de recherche ainsi que la concurrence, vous allez être en mesure de savoir si vous êtes en mesure de vous positionner directement sur ce mot-clé ou si vous allez avoir besoin de travailler plusieurs mots-clés de longue traîne pour être positionné dessus (eh oui, ça marche aussi).

Comme vous voyez, le vrai secret d’une stratégie de mots-clés, c’est finalement le temps que l’on passe dessus. Il n’existe pas de solution miracle : qu’il vous faut c’est bien connaître votre persona et son vocabulaire et d’ensuite passer de longues heures à étudier les possibilités sur Google !

Alors, je pense que maintenant vous êtes prêt pour vous lancer dans l’aventure du référencement naturel. Vous êtes prêt, ou vous avez encore besoin d’aide ?