Sélectionner une page

Beaucoup me demandent comment j’ai réussi à trouver mes premiers clients, comment j’ai vaincu ce fichu syndrome de l’imposteur, etc. La réponse est pourtant résumée dans un seul article : celui où je raconte mon précédent burn-out, ainsi que les raisons qui m’ont permis de me lancer en tant qu’entrepreneuse.

Finalement, faire décoller sa société ne tient pas à grand-chose ; sauf peut-être à ton histoire.

Décryptons ensemble les éléments de ce petit buzz qui m’a permis de gagner ma vie en seulement 3 mois.

Un article invité sur FrenchWeb

En octobre 2017, j’ai décidé d’écrire un article thérapie. Je voulais raconter mon burn-out, mais surtout avoir l’occasion d’en tirer quelque chose de positif. Je sais que beaucoup vivent la même chose, et souhaitent ouvrir leur société derrière ; c’était donc pour démontrer que même quand il nous arrive quelque chose de difficile, quelque chose de mieux nous attend derrière.

Le lendemain de la parution de mon article, je me réveille avec un e-mail qui fera toute la différence. Le site FrenchWeb souhaite reprendre mon article afin de le publier seulement deux jours plus tard. Banco, on est parti ! Je me dis que peut-être j’atteindrais quelques personnes supplémentaires.

Les retombées ne se sont pas fait attendre et les chiffres ont dépassé de loin mes attentes.

Mon téléphone a beaucoup sonné, tant par les notifications que par les rendez-vous clients, dans les jours qui ont suivis. Mais surtout, j’ai pris confiance en mon écriture, et en mon projet professionnel, ce qui m’a permis d’avoir la force d’agir à partir de cet instant.

Un gros morceau de mon être

Pourquoi cet article a tant marché et m’a ramené des clients alors qu’il s’agissait seulement d’un récit de vie ?

Justement parce que j’y raconte mon histoire, avec toute ma sincérité. Finalement, c’est l’élément qui aura fait toute la différence : j’ai accepté de me montrer sans ma carapace, comme une personne fragile qui a su rebondir. Les gens se sont attachés à mon histoire, et donc à ma personne.

Il est presque naturel pour eux, ensuite, de me contacter afin de voir ce que nous pouvons faire ensemble.

Et puis, surtout, il était différent de ce que nous avons l’habitude de voir. Il n’était pas une présentation de mes services. Il ne risquait pas d’y avoir de pollution publicitaire !

En bref, c’était un article vrai, sincère, honnête. Serait-ce ça la clef de la réussite ? 🙂

Un engagement à toute épreuve

Le jour où l’article est sorti sur Frenchweb, les choses se sont réellement accélérées.

Je me suis même retrouvée face à ma tête, dans un groupe Facebook de femmes entrepreneuses de plus de 15 000 membres à l’époque. Si je m’y attendais.
Mais surtout, la chose qui a fonctionné, c’est que je n’ai jamais réfléchi à ces retombées. Je n’ai pas écrit cet article dans le but de faire sauter le carnet de commandes. Je n’ai pas écrit dans le but d’être SEO Friendly.

Mes intentions étaient honorables et humaines : partager mon expérience malheureuse pour ressortir le positif et l’espoir de mon histoire. Le but était de montrer qu’il est possible de vivre une situation compliquée dans la vie, mais que si on ne baisse pas les bras, l’avenir ne peut qu’être radieux !

Bien sûr, il est nécessaire de réfléchir un tant soit peu à quelques éléments pour s’assurer que ça fonctionne.

Les éléments qui ont fait que ça marche ?

☄️ Le sujet

En donnant un bout de mon histoire, j’ai partagé au monde qui je suis. De cette manière, plus question d’avoir des doutes sur mes intentions ; les gens m’ont accordé leur confiance, très rapidement.

L’objectif est de toujours trouver un sujet qui piquera le cœur de tes lecteurs. Et d’être en mesure de partager son expérience, avec la plus grande sincérité possible ! Tu t’offres la possibilité de devenir l’ami virtuel de tes prospects. Ils s’attachent à toi, en somme.

☄️ L’image

Je me suis mise en avant. Et cela a joué dans la visibilité de mon article !
Je ne me cache pas derrière une image libre de droits, mais encore une fois je me montre telle que je suis. C’est un peu comme s’exposer aux pires critiques, mais le fait de ne pas se cacher m’a permis d’avoir que des réactions positives.

Le branding d’une marque passe avant toute chose par une image, un visuel, que l’on retrouvera sur différents supports. Si cela est un problème pour toi d’être mis en avant, tu peux éventuellement te rabattre sur un avatar ou sur une série de photo de tes produits avec un mannequin en particulier, en laissant planer le doute. 

☄️ Le titre

Il est l’élément qui donne envie de cliquer, ou non. Il est donc à réfléchir ; tout en étant le reflet du contenu présent à l’intérieur de ton article.

Concernant celui-ci, il est composé de deux mots-clés percutants : Burn-out et Freelance.

Je sais donc que je vais attirer les personnes souffrant de ce mal, ou qui souhaiteraient devenir indépendantes. Par la même occasion, les chefs d’entreprises curieux de voir des destins chamboulés vont être sensibles à ces mots-clés et donc être en mesure de me contacter pour travailler avec eux par la suite.

La promesse de mon titre est respectée, et la confiance validée. C’est à dire que la démultiplication des titres pute à clic n’aime pas à se sentir confiant lorsque l’on voit des personnes conter leur histoire. Et le problème est que de grossir le trait, ça ne fonctionne qu’un temps !

Il fait donc toujours réfléchir longuement à tes titres d’articles. C’est la partie la plus importante pour donner envie au lecteur d’aller plus loin.

☄️ Le fond

Je n’ai pas cherché à en rajouter, à dire des choses autrement que comme elles se sont passées. Finalement, le contenu est écrit avec le cœur et cela se ressent. C’est l’une des choses qui fait qu’un article axé sur le storytelling fonctionne tellement.

Il ne sert à rien de vouloir rajouter des effets au travers d’adjectifs, ou de mots qui n’ont pas de ton quotidien. Ce que l’on veut c’est un discours que l’on aurait pu entendre à l’oral, comme dans une conversation. C’est à ce moment que le vrai prend le dessus et que tu sauras toucher en plein cœur ton audience.

Le copywriting, ça marche donc !

Le Copywriting, mais surtout le storytelling, sont tes atouts majeurs à utiliser quelque soi ton secteur d’activité. Il existe forcément une partie de ton histoire qu’il est possible d’utiliser pour travailler pour toucher ton audience, et lui donner envie d’aller plus loin avec toi.

Pour preuve, cet article n’est que le 5e que j’ai sorti sur mon site à cette époque, et il m’a pourtant généré de nombreux clients.

Alors, ouvre ton cœur, laisse ta plume vivoter sur le clavier et surtout : donne en excès de ton honnêteté.

Donc, encore une fois. Sois toi-même !

 

A retenir 🔥 

 

  • Faire parler son histoire pour toucher en plein cœur l’audience
  • Réfléchir tout de même longuement au titre et à l’image que l’on veut donner
  • Se mettre en avant, sans forcément tout dire
  • Ecrire avec le cœur, avec ses émotions sans vouloir en faire trop
  • Écrire comme une conversation orale, l’astuce des personnes à succès sur internet
Tu ne vois pas ce que tu pourrais raconter sur toi qui donnerait envie d’aller plus loin? Ou au contraire, tu as déjà essayé, mais les résultats ne sont pas à la hauteur de tes attentes? Tu as de la chance, j’adore me glisser dans la peau de mes clients et trouver les choses qui feront mouche
On m’appelle le révélateur de vérité, à mes heures perdues 🙂 C’est pour cela que j’ai créé mon audit gratuit afin de voir ensemble quelles sont les choses qui ont été mises en place, et celles qui pourraient être mises en place à l’avenir pour t’assurer le succès que tu souhaites.
Pour cela, il te suffit de répondre à quelques questions et je te ferais une réponse dans les 24 à 48 h.