Ah, le fameux. Finalement, nous sommes tous en quête du premier résultat de recherche, pourtant ce n’est pas si facile. Mais pas de panique, on fait un tour d’horizon de ce qu’est le référencement naturel et des quelques techniques simples à mettre en place !

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Le référencement naturel est le fait de travailler son positionnement (ou son Ranking) dans les moteurs de recherche. C’est-à-dire que vous donnez des indications aux différents moteurs de recherche comme Google, Bing et Yahoo pour apparaître en meilleure position.

Clairement, nous allons nous concentrer sur Google qui représente 90 % des utilisations.

Pour obtenir du trafic grâce à Google, il est important de savoir que seuls les résultats de la première page sont pris en compte. Allez-vous souvent au-delà de cette fameuse première page ? Je crains bien que non ! Et pourtant, pour parvenir à ce résultat, il ne suffit pas de claquer des doigts ou d’appuyer sur un bouton.

Non, c’est un travail sur le long terme qui demande de penser à beaucoup d’éléments.

Le premier, le plus important concerne votre création de contenu. Les contenus doivent avant toute chose être percutants et de bonne qualité. Ils sont destinées à vos lecteurs et par conséquent être à leur destination, plutôt qu’à celle de Google !

Ce n’est qu’ensuite qu’interviennent les fameux mots-clés qui vous permettront d’être référencés.

Mais alors comment ça marche, concrètement ?

Des robots interviennent pour scanner toutes les pages de votre site que ce soit au niveau des contenus, des liens entrants et sortants, de la fluidité de votre site ainsi que sa vitesse de chargement. Bref, c’est un véritable ensemble qui est passé au crible !

C’est pour cela qu’il ne faut rien laisser au hasard lorsque l’on veut travailler son référencement.

Et le référencement payant dans tout ça ?

Le référencement naturel est composé d’une multitude de démarches gratuites. Il s’oppose au référencement payant qui fonctionne sous forme d’encarts publicitaires lorsque vous effectuez vos recherches sur Google.

Ces résultats apparaissent en toute première position, même s’ils sont bien notifiés comme étant des « annonces publicitaires ». Par automatisme, il doit certainement s’agir du type de lien sur lesquels vous cliquez la majeure partie du temps !

Pour apparaître à cet endroit, il est nécessaire d’acheter des mots-clés. Cependant, il est bon de savoir que plus les mots-clés sont concurrentiels, plus le coût de votre publicité sera élevé (car beaucoup d’autres personnes sont prêtes à payer en face ;)).

La stratégie de contenu au profit de votre référencement naturel

C’est pour cela que pour ma part, le choix est très vite fait entre stratégie naturelle, ou payante. Je ne sais pas vous, mais je préfère travailler sur le long terme !

Parce que c’est bien ça, vos contenus tiendront dans la durée tandis qu’une publicité reste éphémère et ne vous apportera pas de résultats dans le temps si vous décidez d’arrêter d’investir.

Alors, comment s’assurer de réaliser du contenu de qualité, qui plaira aussi à Google ? Ce n’est pas si compliqué : il faut être capable de se dissocier de Google. Pour réussir à avoir des contenus de qualité, il faut d’abord penser à son utilisateur avant toute chose ! C’est lui qui lira vos textes et qui sera susceptible de réagir, de partager et même d’effectuer des liens vers ceux-ci.

Vous devrez donc tout d’abord réfléchir aux besoins de vos utilisateurs, ainsi qu’aux différentes recherches qu’ils peuvent faire, afin de réaliser des contenus à forte valeur ajoutée.

Les techniques de référencement naturel

Ce n’est qu’ensuite que nous pouvons travailler sur l’optimisation de ces contenus pour que Google puisse nous aider à les propulser. Pour cela, voilà les quelques petites choses sur lesquelles il est facile d’intervenir pour chacun de vos articles, ainsi que pour vos pages de site internet :

  • Le titre

Si cela semble logique, pour bien d’autres raisons que le référencement naturel, votre titre devra être la première chose à travailler. Il doit être accrocheur, et résumer de manière efficace le sujet de votre article ou de votre page.

Il est conseillé de limiter la longueur de votre titre à 60 caractères et d’y incorporer le mot-clé principal au début. Cependant, n’oubliez jamais l’humain au milieu de tout ça, et travaillez surtout quelque chose qui fera réagir plutôt qu’à la position de vos mots-clés.

  • L’URL

On oublie les URL automatiques et on favorise une URL courte, avec le mot-clé de votre texte. Dans un premier temps, ça aidera vos utilisateurs à s’y retrouver. Ensuite, l’ami Google vous remerciera en vous remontant d’un cran.

  • Les balises meta description

Il s’agit du court descriptif qui apparaît en dessous de votre titre sur Google, ainsi que lorsque vous partagez votre article. Il doit donc reprendre l’essence de votre article, le mot-clé principal et donner envie d’aller découvrir la suite. Un petit peu de teasing, donc !

  • Un corps de texte lisible

On passe au principal : votre contenu. Il est important de définir une sorte de plan afin de pouvoir ressortir les axes principaux. Ceux-ci feront office de sous-titres afin de pouvoir organiser votre texte.

Cela facilite une lecture en diagonale, mais surtout cela permet de hiérarchiser votre propos en y intégrant les balises H1, H2, H3… Celles-ci indiquent à Google que vous amorcez une nouvelle idée. C’est une preuve que votre texte est correctement construit, autant pour l’humain que pour les robots.

  • Des liens internes

J’imagine que vous n’avez pas envie que le lecteur d’un article, ou un futur prospect s’arrête à une seule page de votre site ? Eh bien, c’est pour cela qu’il est important de rediriger vers d’autres pages correspondantes. Par exemple, je peux facilement vous dire d’aller jeter un coup d’œil rapide à mon article sur l’optimisation de vos contenus pour en savoir un peu plus.

Attention à ne jamais définir un lien sur des mots comme « Ici » « Clique là ». Ce sont des choses que l’on voit régulièrement et qui pourtant feront chuter votre référencement. Privilégier des termes liés directement au sujet vers lequel vous renvoyez !

  • Les attributs ALT images

On passe à la partie la plus oubliée du référencement : les attributs ALT images. Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ? Tout simplement, Google n’est pas capable de détecter de lui-même une photographie. Par conséquent, il a besoin d’être un peu guidé vis-à-vis de cette image, de ce qu’elle représente et comment il doit l’indexer.

  • Le point commun à tout ça ?

Vous remarquerez qu’un point commun rassemble toutes ces étapes pour mettre en place un référencement de base sur vos contenus. Vous avez trouvé ? L’humain !

Eh oui, Google favorisera avant toute chose des contenus, mais surtout un site web, qui met en avant l’expérience utilisateur. C’est-à-dire que les personnes arrivant sur votre site ne doivent pas se perdre ou se chercher, sinon c’est perdu !

Pour savoir si votre site est correctement conçu, j’ai une expérience à vous proposer. Demandez à un membre de votre entourage (qui ne connaît pas votre site) d’aller surfer dessus et étudiez ses réactions. Vous connaîtrez rapidement les choses à mettre en évidence, et celles à améliorer pour que la visite ne dure pas un quart de seconde.

Les erreurs à ne pas commettre

Si toutes ces choses paraissent simples, il est nécessaire de rester vigilants sur beaucoup de points. Parlons des principaux :

  • Duplicate content

Beaucoup tentent de travailler leurs contenus et d’apparaître sur toutes les plateformes possibles et inimaginables. Ce n’est clairement pas la bonne technique puisqu’il existe une chose qui s’appelle le Duplicate content (= le contenu dupliqué) et qui sévèrement punit par Google.

Comment ? En ne gardant qu’une seule page dans son moteur, qui sera celle a le plus d’impact en termes de référencement naturel. Clairement, c’est un site médias connu, vous disparaîtrait littéralement.

  • Les liens

De la même manière, beaucoup tentent d’apparaître sur le plus de sites possible. Pourtant afin que cette stratégie, dite de Netlinking, puisse être fonctionnelle il est primordial qu’il s’agisse de sites en lien avec le sujet que vous abordez.

Sur la durée

Il est ensuite possible de pousser plus loin son référencement en travaillant sur des éléments plus pointilleux, bien qu’accessibles :

  • Mise à jour des pages de votre site internet

Retravailler ses contenus est un très bon moyen de s’assurer de toujours avoir des informations à jour. De la même manière, vous pourrez travailler vos liens afin que vos vieux articles puissent rediriger vers de nouveaux.

C’est un élément indispensable qui indique également à Google de passer de nouveau sur vos contenus. Une sorte de piqure de rappel afin qu’il les mettent en avant. On n’hésite pas une seconde, donc, car le jeu en vaut la chandelle.

  • Un site responsive

Bien sûr, votre site doit être adapté aux versions mobiles. On le sait, aujourd’hui la moitié de nos visites viennent de téléphones ou des tablettes. Par conséquent, il est important de travailler sur un site responsive (qui s’adapte aux différents formats d’écrans).

Pourquoi ça importe pour votre référencement ? Tout simplement, car Google mettra en avant les sites mobiles optimisés face aux concurrents qui n’ont pas fait cet effort !

  • Vitesse de chargement de votre site

Enfin, il n’existe rien de pire qu’un site qui met trop de temps à charger ! Vous perdez systématiquement des utilisateurs à partir du moment où votre site met plus de quelques secondes à se charger.

C’est en ça que cela impacte également votre référencement naturel. Étant donné que cela directement l’expérience utilisateurs, Google souhaite favoriser les sites qui font l’effort de travailler sur la vitesse de chargement de leurs pages.