C’est généralement la question que tout le monde se pose : comment bien écrire pour son site internet, son blog ou sa newsletter ? Comment s’adresser à son interlocuteur et réussir à lui transmettre de l’émotion ?

Eh bien, si je vous disais que la réponse réside simplement dans le fait d’être soi-même ? Ça paraît si simple, et si compliqué en même temps. Pourtant, le secret est bien là.

Mais, ne vous inquiétez pas, je vais vous donner quelques astuces pour avoir des textes attractifs, aérés et surtout qui donnent envie !

Les thèmes et les sujets à aborder

Pour commencer sur de bonnes bases, il est nécessaire d’établir votre objectif. Vous souhaitez écrire dans un but précis, lequel est-il ?

Il peut être de créer une communauté, de générer de l’engagement ou uniquement d’informer votre auditoire sur un thème en particulier. Mais s’il existe bien une règle d’or, c’est de ne pas écrire dans le seul but de vendre !

Votre stratégie de contenu sera une amorce ou un outil supplémentaire pour promouvoir votre produit ou votre offre. Vous ne pouvez pas espérer vendre X exemplaires grâce à un seul article de blog, ou une seule newsletter. C’est un travail de longue haleine, mais qui aura des retombées plus importantes qu’une action marketing sur un temps donné.

Écrire pour le web, sur différents supports, s’appelle donc le marketing de contenu.

Une fois cet objectif trouvé, vous savez ce que recherche votre lecteur. Car, oui, pour créer des contenus percutants, il est primordial de connaître son auditoire et de répondre à un besoin, une demande, ou une question.

Maintenant, passons à l’étape de l’écriture.

Car, pour que votre écriture soit humaine, agréable et fluide il est nécessaire de lâcher prise.

Écrire pour le lecteur, avant toute chose

La meilleure manière de s’assurer du contenu naturel est d’écrire de manière conversationnelle. Alors, on abandonne les mots compliqués et les tournures de phrase alambiquées. On privilégie un discours léger, facile, de la même manière que l’on s’adresse à ses amis.

C’est le moment de se lâcher et d’arrêter de réfléchir à chaque mot écrit sur votre clavier ! On laisse ses idées sortir le long de son texte, on y revient qu’à la fin pour corriger les tournures malheureuses ou les mots répétitifs.

Finalement, le but est d’écrire sur un sujet qui intéresse votre auditoire et de lui apporter une réponse à sa question. Mais pour que celui-ci ait envie de lire jusqu’au bout, il ne doit pas s’endormir dès la première phrase, et surtout savoir qu’il va trouver ce qu’il est venu chercher.

Nous ne sommes pas journalistes, nous n’avons pas besoin d’être neutres. J’aurais même tendance à vous conseiller le contraire ! Nous sommes des êtres humains avant tout (même si nous dirigeons une entreprise) et nous possédons des opinions et des valeurs. C’est le moment de les partager dans vos contenus pour que vos prospects et vos clients se retrouvent dedans !

Et si vous souhaitez l’emporter, le captiver, rien de mieux que le storytelling.

Mais qu’est-ce que c’est le storytelling ?

C’est tout simplement le fait de raconter des histoires. Alors, non, on ne vous demande pas de tout inventer, mais vous aurez bien le droit de romancer un petit peu votre vie, celle de votre entreprise ou même de vos clients !

Pas besoin d’avoir la plume de Balzac, il suffit de laisser parler ses émotions pour toucher l’affect de ses lecteurs.

Pour en savoir plus, je vous invite à venir découvrir « Comment utiliser le storytelling ? »

Votre lecteur est désormais captivé et souhaite en découvrir plus de votre univers. Mais avant cela, encore faut-il qu’il tombe sur votre site ou vos articles !

La création de contenu vous permet donc de travailler votre présence et d’avoir la chance de décrocher de nouveaux lecteurs. Entre autres, grâce au référencement naturel.

Alors, oui, on associe rarement référencement naturel et le Copywriting. Pourtant les deux ne sont pas incompatibles. Loin de là ! Je dirais même qu’ils sont complémentaires, à condition d’utiliser les bons outils de référencement naturel. Vous verrez même que Google vous en remerciera.

Vos contenus doivent être structurés !

C’est un impératif ! Vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui tente de lire en diagonale pour savoir s’ils vont trouver l’information qu’il cherche, dans votre contenu.

Pour ça, on n’écrit pas de phrases trop longues. C’est déjà une bonne base, parce qu’après tout, nous devons être capables de reprendre notre conversation lorsque l’on parle ? Eh bien, notre cerveau a aussi besoin de souffler un coup grâce à la ponctuation. 😉

Mais il existe surtout des astuces venues du SEO pour organiser vos contenus :

  • Titre
  • Sous-titre
  • Intertitre

Alors forcément, l’idée doit également être maîtrisée et traiter un thème par paragraphe. Sinon, on ne s’y retrouve plus.

Mettre en avant les points clés

Lorsque vous vous exprimez, vous marquez un temps sur les éléments importants de votre histoire ? Eh bien, il s’agit du même système en écriture pour le web.

Vous devez mettre en gras les mots ou les phrases qui sont importantes pour la lecture de votre texte. Cela peut être des mots précis, ou tout simplement une phrase qui révèle un tournant dans votre histoire.

Mais avant toute chose, les mots en gras ont une importance particulière pour votre référencement naturel. Dans ce cas, il s’agit des balises <strong> qui, elles, vont pouvoir informer Google qu’il s’agit d’un mot important à prendre en compte dans votre texte.

Attention cependant à ne pas en abuser ! Trop de gras tue le gras 🙃.

L’importance des images

C’est un élément souvent oublié, et pourtant les images sont très importantes pour aérer vos textes. Elles permettent également de faire passer un message supplémentaire, et de continuer à travailler votre personal branding.

Bien évidemment, si vous avez une passion pour la photo, c’est le moment de la mettre en avant ! Mais, si au contraire, vous êtes comme moi et que le cadrage ne vous réussit pas tellement, vous pouvez vous tourner vers les photos libres de droits.

Je tiens tout de même à vous mettre en garde sur cet aspect libre de droits des images. Elles ne le sont jamais totalement. 

Mais où placer ces photos ? Combien les utiliser ?

Il n’existe pas de réponse établie même si elles sont nécessaires à définir le ton de votre message. La plus importante, de la même manière que votre titre d’article, est l’image d’en-tête. Elle permet de donner de venir lire l’article, en un coup d’œil. Elle renforce également le ton que vous allez donner à votre sujet.

Dans le cœur de votre article, vous pouvez intégrer des photos, mais également des GIF. Les GIF ont la particularité de transmettre une émotion et ils vous permettent d’aller donc au-delà des mots. C’est une piste très intéressante pour créer un lien particulier avec la personne qui vous lit, et surtout un excellent moyen de présenter votre personnalité.

Attention tout de même à ne pas abuser, comme certains.

1 GIF tous les 500 mots, c’est bien assez 😉