Tu paniques parce que tu procrastines et tu n’arrives pas à avancer sur ta communication ou tes projets clients ? Rassure-toi on est tous passé par là. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une solution, et qu’elle n’est pas si compliquée : l’organisation. Étudiée et approuvée !

🎁 Un cadre sans trop y penser

Je dois avouer que je n’imaginais pas à quel point il était difficile de lutter avec soi-même. Pour avoir été salariée pendant quelques années, j’ai toujours eu ces moments d’inattention. Tu te retrouves sur Facebook par inadvertance, seulement, tu ne restes que quelques minutes dessus.

La vie d’entrepreneurs devient tout de suite plus compliquée. Il est possible de tomber dans les méandres de la procrastination en un rien de temps ! Le simple fait d’être salarié et d’avoir la crainte que l’on s’aperçoive que nous ne sommes pas les plus productifs génère un cadre sans que l’on y pense.

L’idée est donc de réussir à se trouver un cadre similaire, qui nous permettra de garder autant de liberté que possible, tout en étant le roi de l’anti procrastination. Eh bien, après avoir testé et désapprouvé un certain nombre de techniques, je dois t’avouer que j’ai peut-être trouvé celle qui fera chavirer ton cœur. À la poubelle le fait de rester à son ordinateur de 9h à 18h, on s’occupe plutôt de réfléchir à quand et comment on sera le plus productif !

🚀 Être productif, mais efficace

Il existe une énorme différence entre la productivité et l’efficacité à mes yeux. La différence se situe à : être capable de se générer une bulle de concentration. Et mine de rien ce n’est pas si facile lorsque l’on travaille de chez soi. J’ai donc travaillé pendant plusieurs mois afin de me trouver un rythme qui marche et de réaliser mon travail de manière rapide, constructive et efficace.

Une liste de tâches, mais sur des créneaux horaires intelligents

J’ai longtemps pensé qu’il était nécessaire d’être présent de 9 h à 18 h à son bureau pour être productive. Pourtant, je peux t’avouer — avec une certaine honte — que j’en ai passé des journées entières sur mon ordinateur sans rien faire de la journée. Je me suis rapidement aperçu l’importance de définir la liste de ses tâches afin de se vider le cerveau.

Bon, je suis une maniaque de la To do list. C’est un peu ma raison d’être que de pouvoir lister tout ce que j’ai à faire, dans tous les domaines. C’est avant tout une manière de me rassurer et j’ai vite compris que cela serait le cas dans l’organisation de mon activité. Tu sais pourquoi ? Car, quand on ne réalise pas notre to do list, que l’on ne pose pas sur papier toutes les choses que l’on a à faire, on a ce sentiment d’être débordé.

Je réalise une to do list chaque semaine ou je reprends : tous mes clients en cours, mes tâches personnelles récurrentes et surtout les éléments sur lesquels j’aimerais travailler. De cette manière, il m’est possible de définir tout ce que je dois ajouter à mon calendrier, et de l’organiser de manière journalière. Pour intégrer ces tâches dans mon calendrier, je repère les journées et les plages horaires où je suis productive.

C’est-à-dire que je suis efficace et productive en début de semaine. À partir du jeudi, il n’y a plus personne, la fatigue a pris le dessus. Ensuite, je sais également que je suis très concentrée le matin, avant le repas. J’intègre donc toutes les tâches qui me demandent une concentration et une efficacité extrêmement les lundis, mardi et mercredi matin. Concernant l’après-midi, la phase de digestion n’aidant pas, je vais me tourner sur des tâches plus opérationnelles, histoire d’avancer mais sans que mon cerveau ne soit trop demandé ; ou bien les rendez-vous clients en fin de journée, pour me donner un objectif de fin de travail.

 

🗝 Savoir déconnecter

Mais c’est bien beau d’avoir sa liste de tâche à réaliser. Le plus difficile c’est de s’y tenir ! Parce que c’est justement au moment où tu t’y mets que la tentation afflue. Tu reçois des notifications de ta boîte mail, de tes réseaux sociaux ou que tu as l’envie de regarder une vidéo YouTube. Comment fait-on pour rester focus du coup ? On coupe tout et on se crée un climat de concentration.

Je déconnecte donc toutes les notifications possibles et imaginables (réseaux sociaux, téléphone, mails). De cette manière, je suis apte à travailler de manière focus durant un certain temps. Je tente également d’être installée le mieux possible : confortablement, au chaud, avec quelque chose à boire. C’est peut-être anodin pour certains, pourtant s’hydrater permet une bien meilleure concentration. Je me suis aperçue que j’étais beaucoup plus concentrée lorsque j’avais une boisson à ma dispo.

Enfin, il m’arrive d’avoir des phases ou je ne parviens tout de même pas à me concentrer. La première chose sur laquelle je travaille et de déculpabiliser. Étonnant ? Pourtant, c’est ta culpabilité qui va te pousser à rester sur ton ordinateur, à ne rien faire de percutant, et à la fin de la journée tu n’en seras que plus mal. Du coup, une fois que j’admets ne pas être au top de ma forme, je cherche à comprendre ce qui ne va pas. Je suis peut-être fatiguée ? C’est le moment de faire une sieste de 15min alors.

Quelque chose me chagrine et pollue mon esprit ? Je vais m’occuper de régler cette histoire avant de passer à autre chose.

En bref, il faut savoir prendre le dessus sur soi-même ! Et c’est en pratiquant que l’on devient plutôt doué. 🙂

🖌 Écrire de partout

De la même manière, j’attache une importance particulière à l’écriture sur papier. Je ne sais pas si tu as déjà remarqué que nous n’avons pas le même rapport à ton esprit sur une feuille de papier, que sur un ordinateur. Eh bien, lorsque je commence à lister des choses sur papier, je me sens en pleine concentration. Je suis capable de voir des choses auxquelles je n’aurais pas pensé et donc de sortir l’intégralité des choses que j’ai à faire, ou que j’aimerais faire. Certes, cela me sert de doublon, car j’utilise également un outil de tâches sur l’ordinateur, mais surtout pour suivre l’évolution de mes projets.

Mais surtout, je garde toujours un cahier à proximité afin d’avoir l’occasion de noter mes idées. Notre cerveau n’est jamais en repos et c’est important de tout noter afin de faire travailler cette créativité qui est en nous !

A retenir 🔥

 

  • La procrastination l’ennemi  numéro 1 de l’entrepreneur
  • Se définir un cadre, tout en restant libre
  • Se libérer de la culpabilité
  • Etre en phase avec soi même, avec ce qui nous chagrine
  • Vider son cerveau grâce à des todo list
  • Organiser sa semaine en avance pour se fixer des objectifs

Besoin d’un coup de pouce pour parvenir à t’organiser dans tes contenus ? La folle d’organisation que je suis a concentrée toutes ses bonnes idées et astuces dans plusieurs formations qui t’aident à travailler ta création de contenu. Mon objectif : savoir créer du contenu toujours plus rapidement, en me tenant à mes objectifs, pour aller toujours plus loin. Jusque là, ça a toujours très bien fonctionné pour moi, alors si tu essayais pour toi ?