Tu ne parviens pas à dépasser les 20% de taux d’ouverture dans la boîte mail ? En plus de cela, le peu de personnes qui ouvrent ta newsletter ne cliquent pas sur tes liens, ne te répondent jamais et ne parlons pas de l’acte d’achat. Tu ne t’y prends pas de la bonne manière. Le mail est un outil pourtant redoutable et un allié de taille dans une stratégie digitale. Mais alors, comment augmenter son taux d’ouverture e-mailing pour développer le lien entre tes lecteurs et toi ?

📮 L’inscription à la newsletter

La première raison d’un faible taux d’ouverture d’e-mail vient généralement d’une promesse qui n’est pas tenue. Si tu décides de proposer un code de réduction, ou un e-book qui n’a plus rien à voir avec la suite de tes e-mails, ça ne va pas.

Il est important de garder une cohérence dans tes e-mails afin de permettre à ton lecteur de rentrer dans ton univers dès le départ. 

Ils représentent ce que chaque abonné recevra toutes les semaines dans sa boîte.

C’est également important de prendre le temps de se présenter, présenter son projet et ses objectifs, ainsi que de se livrer un tant soit peu afin de montrer ta bonne foi. On s’inscrit à tellement de newsletters qui ne veulent que nous vendre toujours plus de produits que le tri est généralement très vite fait.

Concentre-toi donc sur les premiers e-mails que tu vas envoyer à ta liste, afin de leur montrer à quel point tes écrits sont intéressants.

📮 Un objet percutant, pour donner envie de cliquer

C’est un peu comme le titre d’un article, le premier élément que l’on va voir apparaître dans sa boîte c’est l’objet.

Alors, on oublie de suite les titres qui ne correspondent pas à ce que ta newsletter contient. De la même manière, un certain lexique est proscrit : gratuit, exceptionnel, le meilleur de ta vie…

On va plutôt se concentrer sur des titres de mail court, concis et qui ressemblent à ce qu’un ami pourrait t’avoir envoyé.

📮 Un objectif uniquement, et un contenu de qualité

Maintenant que le mail est ouvert, il est temps de garder la lecture jusqu’au bout. Alors, évidemment on personnalise l’e-mail, mais surtout on raconte un peu pourquoi on décide d’aborder ce sujet avec la communauté.

Pour ma part, je décide régulièrement de partager mes moments de faiblesse, mes moments de solitude ou bien les réussites que j’ai pu rencontrer pour en tirer une leçon.

De cette manière, je peux faire le lien avec l’article du moment, un post sur mes réseaux sociaux ou bien une formation que je viens de sortir.

L’intérêt est de toujours garder qu’un seul objectif afin que les lecteurs ne se perdent pas, et que tu ne sois pas seulement en train d’en faire la promotion.

➡️ Il n’existe rien de pire que des newsletters qui ne font que la promotion.

Je te conseille cependant d’intégrer à plusieurs reprises ton lien. Il peut apparaître au début de ta newsletter, et réapparaître d’une autre manière à la fin. De cette manière, ceux qui souhaitent lire la newsletter dans leur ensemble ne seront pas perturbés dans leur lecture.

📮 Mais surtout, faire du tri !

Eh oui, c’est la règle que nous devrions tous appliquer tous les ans ou tous les six mois.

Il est important de s’assurer que les personnes qui reçoivent la newsletter sont toujours aussi contentes de la recevoir et que par conséquent ils continueront par la suite. Le fait d’apparaître ou non dans les spams dépend de ton taux d’ouverture, par conséquent c’est une stratégie plutôt intéressante pour être certain de toujours avoir des e-mails reçus.

D’ailleurs, lors du passage au RGPD, j’ai perdu la moitié de ma liste e-mail. Pourtant, mon taux d’ouverture s’est trouvé boosté sur les semaines qui ont suivies car les personnes qui ont souhaité continuer à recevoir mes actualités sont ceux qui me lisent régulièrement.

A retenir 🔥

 

  • On veille à ne pas vendre trop rêve dès l’inscription
  • On s’assure d’avoir une cohérence tout le long
  • On parie sur un titre court et percutant, comme un ami pourrait t’envoyer
  • Un objectif par newsletter, sinon on perd le lecteur
  • On écrit en donnant un peu de sa personne et de son expérience
  • On oublie les mails marketing à chaque envoi
  • On fait le tri de sa liste mailing régulièrement pour garder un bon taux d’ouverture