J’apparais pour beaucoup comme une entrepreneuse à succès. On me le dit souvent : « On a l’impression que tu réussis tout ce que tu entreprends ». Pourtant, je peux te le dire, j’ai commis de nombreuses erreurs en l’espace d’une année et j’ai fait les mêmes que beaucoup d’autres Freelance.

🍿 Erreur de Freelance : Oublier ses objectifs

Comme beaucoup d’entre nous, je suis partie tête baissée et je me suis jetée dans le grand bain. Je n’avais qu’un objectif : faire décoller ma société, et parvenir à me dégager un salaire.

Le problème de ce type d’objectif, c’est que ce n’en est pas un. Le résultat est toujours le même : on devient obnubilé par le résultat, et on agit dans la précipitation sans jamais avoir de stratégie réfléchie.

Résultat, j’ai vécu une première année sous le signe de la réussite en apparence. Je suis parvenue à vivre de mon activité. Cependant, lorsque l’on grattait un tout petit peu la surface, on tombait sur une Freelance stressée, toujours avec la peur au ventre.

Je n’avais aucun projet sur le long terme, et donc aucune vision de l’avenir. Et c’est la pire crainte de l’entrepreneur : ne pas savoir de quoi demain sera fait.

La solution : prendre le temps de se poser, de prendre du recul et de définir la stratégie d’avenir. Même si les choses iront peut-être moins rapidement, tu ressentiras un apaisement presque immédiatement à savoir à l’avance tout ce que tu as à réaliser.

🍿 Erreur de Freelance : Travailler dans la précipitation

Justement, je te le disais, en voulant avancer sans avoir de vision sur le long terme, je n’ai fait que mettre en place des actions avec des timings très serrés. J’avais peur de l’avenir, peur de ne plus avoir de temps, peur de ne plus avoir de clients.

Il me fallait toujours quelque chose de nouveau, prêt dans la semaine.

La première conséquence a été de proposer parfois des choses qui n’étaient pas terminées. Entre les clients, les tâches administratives et ma vie personnelle (qui n’avaient pas non plus de limites), le temps se fait de plus en plus rare. On cherche donc à faire plus de choses, en moins de temps.

C’est en recherchant la productivité que l’on oublie l’efficacité !

Mais la véritable problématique, c’est de ne pas avoir de cadre dans la réalisation de ses actions. Cela signifie tout simplement que les actions ne sont pas connectées entre elles, et que le discours est beaucoup moins fluide pour l’audience.

Bien sûr, j’avais mon rendez-vous chaque semaine : l’article de la semaine, la vidéo (le temps que cela a duré), la newsletter… Mais ces éléments étaient bien souvent déconnectés de ce qu’il se passait dans mon quotidien d’entrepreneuse. Les choses n’étaient pas logiques, et mes contenus ne me permettaient pas souvent de vendre mes prestations.

Ce n’est pas du temps de perdu, puisque le contenu apporte beaucoup sur le long terme et que cela m’a permis de développer une jolie audience en l’espace d’une année. Mais j’aurais pu doubler ou tripler mes résultats en prenant le temps de réfléchir avant d’agir et de prévoir mon année, mes mois à l’avance.

🍿 Erreur de Freelance : Utiliser la notion de liberté pour fuir ses peurs

Ne baisse pas la tête, tu le sais, tu as fait exactement la même erreur que moi. En même temps, on n’est pas devenu entrepreneur pour souffrir, n’est-ce pas ? Je me suis souvent répété cette phrase pour me convaincre que j’avais raison.

Mais j’avais tort.

Je crois d’ailleurs qu’il s’agit de ma plus grosse erreur commise.

J’ai tenté de contourner le système pendant un an. Toutes les choses que je ne voulais pas faire, je me suis dit que je n’étais pas obligée de le faire. Tout simplement !

Il y a beaucoup de choses dans l’entrepreneuriat qui nous effraie. Mais lorsque l’on démarre son activité, on préfère se focaliser sur les choses que l’on maîtrise, celles qui nous permettent de nous redonner cette confiance en notre travail.

On se dit que de cette manière que l’on fera taire le syndrome de l’imposteur qui sommeille en nous. Aujourd’hui, je peux te le dire, c’est une erreur ! Et tu veux savoir pourquoi ? Parce que dès que tu prends le temps de regarder derrière toi, tu vas retrouver cette fameuse boule à l’estomac, et cette petite voix qui te dit « Pourquoi toi ? Tu n’en sais pas plus que la majorité ».

Ça, c’est ton syndrome de l’imposteur qui te fait signe qu’il est toujours là. Il est juste planqué derrière toutes les barrières que tu as mises en place depuis plusieurs mois, en travaillant dur et en arrêtant de l’écouter.

Mais arrêter d’écouter ses problèmes ne signifie pas qu’ils sont réglés ! 🙂

Ce n’est qu’une cloche que l’on a mise dessus, histoire de le faire taire.

Mais pendant ce temps, ça grossit.

Ça prend de l’ampleur. 

Alors, si on prenait le temps de se confronter à ce qui nous effraie le plus pour devenir plus fort demain ? 

Pour ma part, c’est au programme de l’année 2019. Et toi ?

A retenir 🔥

 

  • Ne commet pas les mêmes erreurs que moi
  • Définis toi des objectifs clairs (autre que d’obtenir une rémunération)
  • Prévois tes actions à l’avance pour créer une réelle cohérene entre tes contenus
  • Productivité et efficacité sont différents ! 
  • Affronte tes peurs car elles te permettront d’avancer
mes-erreurs-de-freelance-emilie-mahaux